icon

Comparer les assurances habitation

Trouver une assurance habitation à bon prix en comparant les offres des meilleurs assureurs.

Comparer les offres d’assurance habitation provenant d’assureurs de confiance.

RSA Insurance logo
Square One Logo
Intact insurance logo
logo-Zenith.png
KTX Insurance Logo
Aviva logo Square
logo-CAA.png
L’assurance habitation

L’assurance habitation protège à la fois l’habitation et son contenu. Elle assure également la responsabilité civile en cas de poursuite pour des dommages ou des blessures infligés à autrui par inadvertance. L’assurance habitation comprend quatre types de protection :

  1. Propriété — protège l’habitation en tant que telle des dommages causés par un incendie ou un cambriolage. Cette protection est établie en fonction du coût de remplacement de la maison, et non de sa valeur marchande;
  2. Contenu — protège avec certaines limites, les biens qui se trouvent dans la maison, même lorsqu’ils sont utilisés à l’extérieur comme un ordinateur portable que l’on apporte à l’école, un vélo avec lequel on se rend au travail et l’appareil photo que l’on apporte en vacances;
  3. Responsabilité civile — protège l’assuré. e ainsi que son conjoint ou sa conjointe et leurs enfants, en cas de poursuite pour blessures ou dommages infligés à autrui;

Frais de subsistance – indemnités versées au cas où l’assuré. e devrait temporairement

+ Expand

Questions fréquentes concernant l’assurance habitation

Voici quelques-unes des questions les plus fréquentes concernant l’assurance habitation au Canada :

Est-on obligé d’avoir une assurance habitation au Canada?

Contrairement à l’assurance automobile, l’assurance habitation n’est pas obligatoire. Toutefois, les prêteurs refusent presque systématiquement de prêter à un demandeur qui n’a pas souscrit une assurance habitation. Même sans prêt hypothécaire, l’assurance habitation est fortement recommandée pour protéger la maison et les biens qui s’y trouvent, ainsi que pour assurer la responsabilité civile au cas où quelqu’un se blesserait sur la propriété. Mieux vaut considérer qu’il s’agit d’un élément essentiel au fait de posséder une maison.

À combien s’élève le coût moyen d’une assurance habitation au Canada?

Compte tenu du niveau de protection qu’elle offre pour la maison et les biens, l’assurance habitation est étonnamment abordable. Selon l’endroit où l’on vit, le prix varie entre 800 $ et 1 200 dollars par an. C’est au Québec que l’assurance habitation est la moins chère, alors qu’elle coûte le plus cher en Ontario et dans les Maritimes.

Qui offre l’assurance habitation la moins chère au Canada?

Les devis d’assurance sont établis en fonction d’une évaluation des risques et chaque prix reflète la situation particulière dont il est question. C’est pourquoi aucun assureur ne peut prétendre être le moins cher dans tous les cas de figure. Pour trouver l’assurance habitation la moins chère, mieux vaut comparer différentes offres sur Rates.ca.

Quel est le coût de reconstruction de ma maison?

Tout dépend de la maison. Combien en coûterait-il pour reconstruire une maison semblable avec des matériaux similaires en cas de perte? L’estimation pour une maison moyenne est de 200 $ par pied carré, mais tout dépend de l’endroit. Chaque assureur évalue les coûts de reconstruction de manière un peu différente. Ces évaluations sont rarement négociables, mais si la reconstruction finit par coûter plus cher que prévu, l’assureur devrait normalement couvrir la différence à condition que l’assurance comprenne une valeur de remplacement.

Qu’est-ce que la valeur de remplacement des biens?

En assurant ses biens, on peut choisir entre leur valeur à neuf et leur valeur réelle en espèces.

Avec une assurance valeur à neuf, on est indemnisé pour la valeur des biens perdus ou détruits sans dépréciation. Par exemple, si un assuré se fait voler un ordinateur portatif acheté il y a cinq ans, il sera indemnisé pour l’achat d’un nouvel ordinateur de même modèle ou équivalent. Cette garantie permet réellement de remplacer les biens détruits ou volés, mais il faut payer un peu plus cher pour l’assurance.

En optant pour une assurance à valeur réelle en espèces, l’assureur ne débourse que la valeur de l’ordinateur au moment du vol. Il est peu probable que cette somme couvre le coût d’un ordinateur neuf, mais cette option permet de payer moins cher en assurance.

Qu’est-ce que l’inventaire des biens et pourquoi faut-il le mettre à jour régulièrement?

L’inventaire des biens consiste à dresser une liste des biens assurables. En cas de sinistre, l’assureur voudra la preuve que les biens déclarés perdus ont bien la valeur qu’affirme l’assuré. Mieux vaut donc conserver les reçus des achats les plus coûteux et, une fois par an, faire le tour de la maison pour filmer tout ce qu’elle contient. En cas de vol ou de perte, le reçu et la preuve vidéo pourront alors appuyer la réclamation. Plus l’on possède de biens, plus l’assurance devient pertinente. Ceux et celles qui font beaucoup d’achats coûteux ont tout intérêt à s’assurer de souscrire la bonne assurance habitation.

Il faut rappeler que l’assurance habitation standard limite le montant de protection imputable aux biens. Pour les objets coûteux comme les bijoux, les instruments de musique et les œuvres d’art, mieux vaut les assurer avec une protection supplémentaire appelée avenant.

Qu’est-ce que l’assurance refoulement d’égouts?

Si la conduite d’égout de la maison se bouche, les eaux usées peuvent alors refouler et déborder. Le sous-sol et le rez-de-chaussée sont particulièrement vulnérables à ce genre d’avarie. L’assurance refoulement d’égouts couvre les coûts de décontamination, de réparation et de remplacement des biens ainsi endommagés.

Quelle différence entre une assurance hypothécaire et une assurance habitation?

L’assurance hypothécaire est une assurance spécialisée destinée aux banques et aux prêteurs hypothécaires. Elle assure leurs éventuelles pertes au cas où un propriétaire serait en défaut de paiement. Il s’agit d’un tout autre type d’assurance que l’assurance habitation.

L’assurance de biens diffère-t-elle de l’assurance habitation?

On réfère régulièrement à l’assurance de biens et à l’assurance habitation de façon interchangeable. L’assurance de biens est un terme générique qui désigne toute assurance qui protège un bâtiment et son contenu, qu’il s’agisse d’un bureau, d’une école, d’un hôpital ou de tout autre bâtiment assurable. Pour sa part, l’assurance habitation est un type particulier d’assurance de biens, spécifiquement conçu pour protéger une habitation.

Le bon montant de protection pour sa maison

Certains assureurs ont recours à des marques de commerce pour promouvoir différentes formules d’assurance habitation, mais il existe généralement trois types de protection :

L’assurance habitation de base

Cette assurance est conçue pour les propriétaires qui souhaitent économiser un peu d’argent, mais qui sont prêts à courir un certain risque pour des articles qui ne sont pas assurés. Avec cette assurance, la maison et son contenu sont assurés, mais uniquement pour les risques spécifiés au contrat. Par exemple, un incendie est un risque assuré avec une protection de base. Tout risque qui n’est pas spécifié au contrat ne fait par ailleurs pas l’objet d’une protection d’assurance;

Protection étendue

Il s’agit d’une assurance plus exhaustive qui offre une protection tous risques pour l’habitation et une protection à risques spécifiés pour son contenu;

Couverture complète

Le type d’assurance habitation le plus exhaustif et le plus cher. L’assurance complète assure tous les risques pour l’habitation et son contenu, à l’exception de ceux qui sont spécifiés au contrat, en tant qu’exclusions.

Responsabilité civile

Toutes les assurances habitation, qu’elles soient de base, étendues ou complètes, offrent une protection en matière de responsabilité civile. Cette protection couvre les éventuelles poursuites découlant de blessures à autrui à survenir sur la propriété de l’assuré. Elle ne couvre pas les blessures infligées à l’assuré ou aux autres membres du ménage.

Qu’est-ce qui n’est pas inclus dans une assurance type?

Les protections additionnelles telles que l’assurance tremblement de terre et l’assurance refoulement d’égouts ne font pas partie de l’assurance habitation de base, étendue ou complète. Ces garanties doivent être souscrites séparément.

Qui plus est, aucune assurance ne protège des dommages que l’on peut éviter. Par exemple, en achetant une maison sur la plage, il faut s’attendre à ce que les assureurs refusent de l’assurer contre les inondations en raison de sa trop grande proximité avec un plan d’eau.

Protection d’assurance habitation supplémentaire et avenants

On peut ajouter certaines protections à son assurance habitation. Avec l’aggravation des conditions météorologiques, de nombreux assureurs ont élargi leur offre et assurent désormais certains risques pour lesquels ils n’assuraient pas auparavant. Chaque région présente des risques qui lui sont propres. Selon l’endroit où l’on habite, il est toujours possible d’ajouter une des garanties suivantes à son assurance :

  1. Tremblements de terre : Généralement exclue, cette protection assure les dommages causés par les tremblements de terre, qui sont fréquents en Ontario, en Colombie-Britannique et au Québec. Les tremblements de terre peuvent causer d’importants dommages aux habitations et à leur contenu, ce qui rend ce type d’assurance particulièrement pertinent dans les zones à risques;
  2. Refoulement d’égouts : Ce type de protection assure tout refoulement de la canalisation d’eau qui endommagerait le sous-sol et causerait de sérieux problèmes au domicile et pour la santé de ses occupants. Les risques de sinistre augmentent en fonction de la fréquence et de l’intensité des intempéries, ce qui explique que cette protection soit de plus en plus populaire;
  3. Assurance supplémentaire : Pour ce qui est des objets coûteux tels que les bijoux, les bagues de fiançailles et de mariage, les instruments de musique et les œuvres d’art de grande valeur, il faut les assurer par l’entremise d’un ajout au contrat d’assurance appelé « avenant ». Si l’assurance standard limite les montants que l’on peut réclamer pour ces articles en cas de sinistre, l’avenant les augmente;
  4. Vol d’identité : Un nombre croissant d’assureurs offrent une protection contre le vol d’identité. Cette assurance aide à minimiser les dégâts et à remettre les pendules à l’heure en cas de vol d’identité;

Assurance locataire

L’assurance locataire offre les mêmes protections en matière de propriété et de responsabilité civile, et c’est là que l’assurance des biens prend tout son sens. Un propriétaire dispose généralement d’une assurance qui protège la structure de la maison et les appareils qui s’y trouvent, mais il incombe au locataire de veiller à ce que ses propres biens soient convenablement assurés. Un incendie à se déclarer dans un logement voisin qui se propage à celui de notre locataire, par exemple, est assuré par l’assurance locataire et couvre ses dépenses s’il doit séjourner à l’hôtel le temps que son logement soit remis en état. Qu’il s’agisse de remplacer ses meubles et ses biens ou de se loger temporairement, l’assurance locataire peut faire une grande différence en cas de sinistre.

Pour déterminer le montant d’assurance locataire dont on a besoin, il est recommandé d’évaluer le coût de remplacement de tout ce que l’on possède. Le prix de choses comme les casseroles, les meubles, les vêtements et les autres articles s’additionne et finit par constituer une jolie somme.

Comparer les assurances locataire

10 éléments qui impactent le prix d’une assurance habitation

Avant de fixer un prix pour une assurance habitation, tout assureur évalue d’abord la probabilité que le demandeur présente une réclamation. S’il détermine que cette probabilité est faible, on peut alors s’attendre à payer moins cher. En revanche, si l’assuré est considéré à risque, il va payer plus cher. Voici 10 éléments qui impactent le prix d’une assurance habitation :

  1. l’adresse: En matière d’assurance habitation, l’endroit où l’on vit fait une différence. Un assureur demandera plus cher pour assurer un demandeur qui vit dans un quartier achalandé où les cambriolages sont fréquents. Ce prix est proportionnel au risque élevé de vol et de dommages apparentés. À l’inverse, l’assuré qui vit dans un village paisible où le taux de criminalité est faible paiera vraisemblablement moins cher pour s’assurer;
  2. valeur à neuf : Après une catastrophe majeure, comme une tornade ou un incendie, il peut arriver qu’une maison doive être entièrement reconstruite. Bien que cela puisse sembler extrême, ces choses arrivent. Ce type de catastrophes peut entraîner de coûteuses réclamations d’assurance. Le coût de reconstruction d’une maison modeste construite avec des matériaux standard est moins élevé que celui d’une maison de luxe ultramoderne. Un coût de reconstruction moins élevé signifie aussi que l’assurance coûte moins cher;
  3. historique de réclamation: L’historique de réclamation est un bon indicateur du besoin en matière d’assurance. Les assureurs ont tendance à demander plus cher pour assurer un individu qui a déjà présenté plusieurs demandes d’indemnisation par le passé. À l’inverse, un demandeur qui a souscrit une assurance habitation et n’a jamais présenté de réclamation est généralement récompensé en se voyant octroyer un meilleur prix;
  4. système électrique: Les vieilles maisons qui ont des fils en aluminium, un système boutons et tubes ou tout autre système à faible intensité sont considérés à risque d’incendie. Si certains de ces circuits sont parfaitement sûrs, bon nombre se sont détériorés avec le temps. Les assureurs peuvent quand même les assurer à condition que ces circuits soient inspectés par un entrepreneur agréé. Mais le prix de l’assurance sera plus élevé. Le plus souvent, les assureurs accordent au demandeur quelques mois pour remplacer ce genre de système électrique. S’il n’obtempère pas, il s’expose à un refus d’assurance;
  5. chauffage: Une maison chauffée avec un poêle à bois coûte plus cher à assurer en raison du risque d’incendie. Les radiateurs à eau chaude et le chauffage à air pulsé sont quant à eux, considérés à faibles risques;
  6. plomberie: Au milieu du siècle dernier, la plomberie des maisons était faite de tuyau de plomb, des tuyaux qui s’érodaient avec le temps. Cette détérioration combinée aux températures hivernales canadiennes fragilise la plomberie et la rend plus vulnérable aux fissures et aux fuites. Les assureurs se méfient du risque d’infiltration d’eau et assurent à meilleur prix une maison équipée de tuyaux de plastique ou de cuivre;
  7. proximité des secours: Les assureurs aiment le fait que les pompiers puissent rapidement intervenir en cas d’incendie. Ils considèrent donc favorablement la proximité d’une borne d’incendie et d’une caserne de pompiers. Le fait de vivre à proximité d’un hôpital peut également contribuer à réduire le coût d’une assurance habitation. Avec une aide médicale à proximité, on réduit les risques liés à la responsabilité civile en cas de blessure à autrui. De la même manière, les assurés qui vivent en région éloignée paient plus cher pour s’assurer, car les services d’urgence risquent de mettre beaucoup plus de temps à intervenir au besoin;
  8. toiture: Les toitures modernes assurent une ventilation adéquate de l’habitation, ce qui réduit les risques de moisissures et d’infiltration d’humidité. Les tuiles modernes sont faites de matériaux plus légers et plus durables que les vieilles ardoises, ce qui les rend plus résistantes aux intempéries et réduit le risque de blessures si elles partent au vent. Ces éléments combinés à la réduction du risque en matière de responsabilité civile font en sorte que les maisons dotées d’une toiture moderne sont plus populaires auprès des assureurs;
  9. système de sécurité: L’assurance habitation assure les biens en cas de vol et donc un système de sécurité contribue assurément à réduire le risque de vol ainsi que le prix de l’assurance. La présence de caméras de sécurité et d’un système d’alarme rassure les assureurs sur le fait que la maison est raisonnablement protégée des intrus;
  10. mode de vie: Les assureurs veulent toujours connaître le mode de vie de leurs clients pour évaluer le niveau de risque qu’ils ou qu’elles représentent. L’âge, le fait de fumer ou non, de tenir un bureau à domicile, de louer une partie de la maison, etc. comptent. Il est important de divulguer ces informations au moment de contracter une assurance, car toute fausse déclaration ou omission peut justifier un refus d’indemnisation en cas de sinistre.

Statistiques concernant l’assurance de propriété au Canada, 1994-2018

Comme on le voit dans le tableau qui suit (les données proviennent du Bureau d’assurance du Canada [BAC]), le nombre de réclamations pour dommages à la propriété augmente sans cesse depuis 25 ans. Il n’est donc pas surprenant que le prix de l’assurance augmente aussi :

Année/assurance de propriété (ventes nettes en $ 000, 000) (Réclamations nettes en $ 000, 000)

2018                                                               12,012                                             7,250

2017                                                                11,226                                             6,533

2016                                                                10,663                                             6,253

2015                                                                10,187                                             5,489

2014                                                                9,971                                               6,045

2013                                                                9,024                                               6,161

2012                                                                8,565                                               5,013

2011                                                                8,192                                               5,336

2010                                                                7,598                                               4,566

2009                                                                7,013                                               5,071

2008                                                                6,495                                               4,720

2007                                                                6,033                                               3,842

2006                                                                5,621                                               3,556

2005                                                                5,315                                               3,570

2004                                                                5,079                                               2,921

2003                                                                4,452                                               2,574

2002                                                                3,971                                               2,352

2001                                                                3,481                                               2,316

2000                                                                3,429                                               2,286

1999                                                                3,293                                               2,152

1998                                                                3,383                                               2,523

1997                                                               3,281                                               2,112

1996                                                                3,246                                               2,301

1995                                                                3,163                                               2,003

1994                                                                3,042                                               1,955

Ce que ça signifie pour les propriétaires canadiens

Plus les réclamations pour des pertes assurées augmentent, plus les assureurs sont réticents à offrir une assurance habitation bon marché. Par conséquent, de nombreux propriétaires canadiens, même ceux qui n’ont jamais fait de réclamation, subissent l’augmentation des prix de l’assurance.

Heureusement, il n’a jamais été aussi facile de comparer les offres d’assurance habitation pour trouver une protection à meilleur prix. Il suffit de prendre quelques minutes pour décrire brièvement sa maison et ainsi accéder à plusieurs offres d’assurance en quelques clics, le tout en un seul et même endroit.

Il suffit ensuite de choisir la protection et le prix qui conviennent. Comparer les offres pour économiser en assurance habitation dès aujourd’hui.